Les pigeons de la discorde à Gières

                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Accueil

Des maires ont appliqué un arrêté anti-écologique : interdiction de nourrir des pigeons sous peine d'amende. J'invite aimablement ces maires  à réfléchir au fait qu'on a volé aux oiseaux leur territoire bien végétalisé pour implanter de gros blocs de béton. Ce vol, nécessaire pour l'homme, mérite tout de même une petite compensation sinon il y a, à l'égard des pigeons, comme une maltraitance inavouée, il y a comme un vol déguisé. 

J'ai réussi, à force de patience, à apprivoiser quelques pigeons, 4 ou 5, et une fois apprivoisés, il se nourrissent tout près de moi sans la moindre crainte. Je leur présente deux verrines de graines. L'un d'eux, un mâle robuste, est un gros macho et un grand égoïste : si un de ses semblables ose s'approcher de sa verrine pour picorer, il le chasse à coups de bec. Et, exceptionnellement, il m'est arrivé de me pencher sur sa verrine, quand il picorait, il s'est retiré un peu et m'a frappé violemment au visage avec son aile comme pour me dire : "éloigne-toi de ma verrine". J'ai obtempéré. Mon macho apprivoisé m'a apprivoisé : j'ai cessé de le taquiner.

Bref, mes pigeons, le jabot bien garni, s'envolent sans faire de dégâts. Quel policier va donc avoir l'audace de me verbaliser ? Heureusement, le maire écologiste de Grenoble volent au secours de nos bipèdes emplumés et leur a construit de beaux pigeonniers. Bravissimo ! 

Gières, 20 mai 2021


PS l'arrêté anti-écologique a été sans doute suggéré par un énarque qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez, un énarque sorti de l'ENA, l'Ecole Nationale de l'Arnaque.



la résidence des pigeons au 1er étage (avec leur étagère favorite)

les deux verrines

pigeons et les deux verrines

querelle de pigeons

le pigeon macho

un pigeon tout seul à quelques centimètres de moi.

encore lui tout près de moi

la verrine pour lui tout seul

les pigeonniers de Grenoble

pigeons séparés (pour éviter de fâcheux coups de bec)

pigeons chez moi


 Horribile dictu

Dans Info Résidence, la directrice de la Résidence Meffreys a jugé bon de pointer du doigt mes cinq pigeons apprivoisés en mettant en exergue l'arrêté portant règlement sanitaire. Ce faisant, elle a accompli honnêtement son job.

 

Mes cinq pigeons, apparemment pestiférés, ont bonne patte, bon oeil. Ils sont vigoureux. Pas le moindre symptôme de peste, de choléra, de covid-19 . Seulement, sur la barre du balcon, il leur arrrive de s'oublier. Alors, en fin de soirée, j'efface attentivement les traces de leur effronterie. 

Malgré tout, pour ne pas faire pleurer plus longtemps les quelques rares pleureuses de la résidence Meffreys, je cesse de nourrir mes cinq pigeons sur le balcon. Ils s'invitent chez moi pendant la période où on peut laisser la porte-fenêtre ouverte. Hors cette période, je sifflerai la fin de la récréation.

Telle est ma réponse, celle du berger à la bergère, naguère madame Batho, ministre de l'Environnement.

P. S.

Petite analyse de ce stupide arrêté

Les pigeons seraient contaminants. Impossible !  D'une part, ce ne sont pas des oiseaux migrateurs. D'autre part, ils forment de petits groupes et se tiennent à distance de l'homme et des autres oiseaux qui ne sont pas de leur famille; pour contaminer une personne, il faut être à son contact ou assez près. Apprivoisés, tels mes 5 pigeons, ils viennent à une certaine distance de mon visage, mais, au moindre mouvement de la main ou au moindre bruit suspect, ils s'enfuient. Une fois tranquillisés, ils reviennent. Chaque jour, je les vois, les mêmes, bien sûr, vigoureux et en parfaite santé : je n'ai donc rien à craindre pour ma santé et je ne fais courir aucun risque à mon entourage. 

Les pigeons sont sales; leurs crottes sont tenaces et acides. C'est vrai ! Mais une belle averse et les crottes disparaissent ou perdent de leur acidité. Quant au jardinier, il ne va pas se mettre à compter les crottes de tous les oiseaux, mais il sait pertinemment qu'avec le temps et la pluie elles sont un engrais gratuit et efficace. Si l'on installe des pigeonniers, il suffit de mettre, tout en bas, une grille que l'on peut retirer à son gré pour la précieuse récolte. Les fientes acides, mêlées au marc de café, alcalin, deviennent, avec le temps et la pluie, un engrais fabuleux, voisin du guano.

Et voilà ! J'ai fait, moi aussi, mon job, celui du sémanticien qui sommeille en moi.


Le guano

mon article contamino